07 juin 2021

Lancement de la Chaire de leadership en enseignement en biostatistique et développement analytique

L’Université Laval annonce aujourd’hui le lancement de la Chaire de leadership en enseignement en biostatistique et développement analytique.

Cette chaire a pour mission de contribuer à la formation de scientifiques et de gestionnaires qui seront en mesure de tirer profit des possibilités offertes par la biostatistique afin de résoudre certains des enjeux environnementaux auxquels la planète est confrontée.

«Les changements climatiques, la perte de la biodiversité ou encore l’introduction d’agents pathogènes dans le Nord ne sont que quelques exemples des nombreux enjeux environnementaux auxquels nous faisons face, rappelle la titulaire de la Chaire, Sandra Hamel, professeure à la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval. La biostatistique et l’analyse de bases de données complexes sont de puissants outils qui peuvent nous aider à y trouver des solutions, en permettant entre autres de prédire plus rapidement les conséquences environnementales de certaines actions et d’accélérer la prise de décisions »

Les activités de la Chaire visent à valoriser la diversité des méthodes analytiques disponibles, à favoriser le partage et le transfert des connaissances et à améliorer l’efficacité dans la mise en application des méthodes analytiques utilisées. «La philosophie première de la Chaire est de développer des activités personnalisées qui correspondent aux intérêts spécifiques des étudiants, explique la professeure Hamel. Même si cette approche nécessite plus d’efforts en termes de préparation et de déploiement de chaque activité, les bénéfices pour les étudiants sont majeurs et en valent très certainement le coup.» 

La titulaire et son équipe n’ont pas attendu le lancement officiel de la Chaire pour se mettre au travail et ont déjà élaboré plusieurs activités d’enseignement et d’apprentissage au cours des derniers mois. «Nous avons entre autres développé un cours d’analyses statistiques destiné aux étudiants du premier cycle et un cours de méthodes analytiques pour les étudiants des cycles supérieurs, précise Sandra Hamel. Nous venons aussi de mettre sur pied un cours qui vise à préparer les finissants aux réalités du marché du travail et qui sera proposé aux étudiants dès septembre prochain.»

La Chaire bénéficie d’un soutien financier de 250 000$ du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Cette somme, additionnée au montant investi par la Faculté des sciences de génie de l’Université Laval, contribue à soutenir la Chaire pendant une période de cinq ans.

«La résolution d’enjeux environnementaux passe en premier par la formation des scientifiques ainsi que des gestionnaires qui contribuent aux nombreuses avancées dans le domaine de la biologie et de l’environnement, souligne le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour. Soutenir financièrement la Chaire de leadership en enseignement en biostatistique et développement analytique nous permettra de trouver des solutions à ces enjeux et ainsi contribuer à un avenir plus sain pour les générations futures.»

«L’ampleur des défis environnementaux auxquels nous faisons face nécessite des approches et des outils novateurs qui combinent et transcendent différentes disciplines scientifiques, ajoute la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours. La Chaire annoncée aujourd’hui, dont les activités se situent à l’interface de la biologie et de la statistique, permettra de former une nouvelle génération de chercheuses et de chercheurs dont l’expertise en analyse quantitative de systèmes biologiques complexes contribuera à relever ces défis avec succès.»