14 juillet 2017

Les lacs arctiques sous haute surveillance


Photo : Warwick Vincent - Centre d'études nordiques

Selon une récente étude d'une équipe de chercheurs de l'Université Laval et de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), la fonte de la glace des lacs arctiques pourrait accélérer le réchauffement climatique.

Parue dans la revue npj Biofilms and Microbiomes, l'étude est signée par Vani Mohit, Alexander Culley, Connie Lovejoy, Frédéric Bouchard et Warwick Vincent, rattachés au Département de biologie, au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, au Centre d'études nordiques, à l'Unité mixte internationale Takuvik, à l'Institut de biologie intégrative et des systèmes et à l'Institut national de la recherche scientifique.

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l'article «Voyage au fond des lacs» du Fil.